Nous contacter

Fédération Française de Course d'Orientation

15 passage de Mauxins
75019 PARIS

Tel : 01-47-97-11-91

contact@ffcorientation.fr

Évènement :

O'camp 2019

O'camp 2019

Partenaires :

Ministère

Une thèse sur la course d’orientation

Publié le 19/11/2014

 

Martin MOTTET, licencié au club rennais de course d’orientation (CRCO), entraîneur fédéral et professeur d’EPS soutiendra publiquement sa thèse de doctorat intitulée « Apprendre à naviguer à l’aide d’une carte en course d’orientation – Contribution à la compréhension de l’expérience vécue par des débutants lors d’un cycle d’enseignement » le vendredi 16 janvier 2015 à 14h00 à l’UFR STAPS de Nantes*. Dominique BRET, également licenciée à la FFCO, sera notamment présente au sein du jury universitaire.

 

Résumé

 

Cette thèse vise à apporter une contribution à la connaissance de l’activité et de l’apprentissage de la navigation spatiale à l’aide d’une carte dans des environnements complexes et incertains chez des orienteurs débutants lors d’un cycle d’enseignement de 18 heures de course d’orientation (CO).

 

Cette recherche a été conduite dans le programme du Cours d’action (J. THEUREAU, 2006) avec l’ambition de rendre compte du caractère singulier de l’expérience vécue de débutants engagés dans différentes tâches de CO. Huit étudiants en STAPS se sont portés volontaires pour participer à l’étude. Trois types de données ont été recueillies et analysées qualitativement et quantitativement :

  • (a) des traces audiovisuelles des comportements et communications in situ des orienteurs enregistrées grâce à des caméras embarquées ;
  • (b) des séries temporelles de traces géoréférencées recueillies à l’aide de GPS ;
  • (c) des verbalisations rétrospectives obtenues et enregistrées lors d’entretiens d’autoconfrontation.

 

Les résultats ont permis en premier lieu de caractériser l’expérience de navigation spatiale vécue par les orienteurs débutants en relation avec des interprétations récurrentes typiques du fait d’être (ou non) sur « la bonne route » et/ou d’être capable (ou non) de se situer de manière précise.

Ils ont permis en second lieu de rendre compte de la dynamique de transformation de l’activité des orienteurs au cours du cycle dans les différentes tâches de CO, en relation avec l’évolution de leurs performances et avec certains indicateurs de performance plus spécifiques.

 

Ces résultats permettent de questionner les conceptions dominantes dans la littérature scientifique et technique, relatives à la nature du problème posé aux individus par des tâches de navigation spatiale dans des environnements naturels à grande échelle. Ils décrivent en revanche empiriquement la dimension incarnée, matériellement, socialement et culturellement située de l’expérience de la navigation spatiale. Cette recherche ouvre sur de multiples implications pratiques dans le domaine de l’enseignement collectif de la CO.

 

Pour obtenir la version soumise (non officielle avant soutenance) ou plus d’informations, vous pouvez contacter l’auteur à l’adresse suivante : martin.mottet@univ-nantes.fr

  

* sous réserve de l’autorisation de soutenance par les rapporteurs

« »