Nous contacter

Fédération Française de Course d'Orientation

15 passage de Mauxins
75019 PARIS

Tel : 01-47-97-11-91

contact@ffcorientation.fr

Évènement :

O'camp 2018

O'camp 2018

Partenaires :

Ministère

"Tiomila 2018, une course mythique"

Publié le 30/04/2018

Par ®Annie EDIAR

Quelle est donc cette course fabuleuse dont tout le monde parle avec respect et envie ? Pourquoi est-elle considérée comme le passage obligé de tout orienteur digne de ce nom ? Pourquoi fascine-t-elle à ce point ?

Et, très franchement…qu’y a-t-il donc de drôle à courir dans la boue, le froid, la pluie sans voir (le plus souvent) pas plus loin que le bout de son nez ?

 

Pour en savoir plus je me suis rendue sur place !

 

 

 

 

Alors, tout d’abord il faut savoir que la Suède est le berceau de la course d’orientation. A l’origine exercice militaire, elle a conquis le monde civil dans les années 1960 et dans les  années 1970, elle a également séduit les français par ses charmes naturels, écolos et ses parfums tour à tour printaniers, subtilement boisés ou campagnards…

 

La première course Tiomila  (10 miles suédoises = 100 kms) a eu lieu en 1945 et ne consistait qu’en un relais homme (équipes de 10) et se déroulait déjà le jour et la nuit.

 

Ce n’est qu’en 1977 que les femmes purent jeter aux orties leurs tabliers et participer à la course, leur propre relais, 40 km environ en équipe de 5 et la mixité du relais des 10 miles n’a vu le jour qu’afin de permettre aux petits clubs de participer tout de même à cette fameuse course.

 

Le premier club français à oser envoyer une équipe direction Tiomila, fut le club du NOSE en 2010. Ils s’en tirèrent sans trop d’anicroches et arrivèrent 159 sur 310. En 2017, ils y retournèrent et obtinrent la 119e place sur 350. Pas mal !

 

Cela dit, un certain nombre d’accros français, membres de clubs scandinaves, participent régulièrement à la mythique course avec leur club d’adoption. Et ils gagnent ! Ci-dessous quelques français arrivés premiers (avec leur équipe) ;

 

 

 

 Les pionnières :

- Capucine Vercelotti , en 2007 (club suédois Solk Hellas)

- Juliette Soulard, en 2008 (club suédois Stora Tuna OK)

- Céline Dodin, en 2009 (club norvégien Halden SK)

 

Le trio gagnant :

- Thierry Gueorgiou, et Philippe Adamski du club finlandais Kalevan Rasti, en  2010, 2011, 2013, 2014

- François Gonon, du club suédois IFK Göteborg, 2015

 

 

Cette année, la 73ième  édition de la course légendaire a lieu à Nynäshamn, jolie petite ville balnéaire à 70 km au sud de Stockholm.

Le terrain est varié;  gros cailloux, sol rocheux, falaises, marécages, lacs…

 

En bref, des paysages magnifiques ! Voilà donc une des raisons sans doute de la popularité de cette course !

 

 

 

 

La deuxième raison est sans conteste la difficulté de l’épreuve ! Le terrain est difficile : beaucoup de dénivelés, des collines qui se ressemblent toutes, des pins à perte de vue (tous les mêmes), visibilité réduite, pratiquement aucun sentier ! La nature à l’état sauvage !

 

Le challenge est extrême, les distances sont longues et ardues, la nuit noire impressionnante et la tension nerveuse au plus haut.

 

Il ne faut pas décevoir son équipe ! Ni les spectateurs !

 

La course est en effet retransmise sur grand écran dans l’arena. Des milliers de spectateurs passent  la nuit là, les yeux rivés sur le grand écran.

28 cameramen sillonnent la forêt et enregistrent tout….

 

Le silence de la nuit scandinave interrompu ici et là par des jurons … Jurons suédois, norvégiens, finlandais, tchèques et autres !

 

Un régal pour les amateurs de langues étrangères !

 

 

Cette année 4 clubs français ont participé :

-          Le club des Hautes Vosges, pour la première fois

-          Ainsi que le club ASO Sillery ! Avec 2 équipes ! Une mixte (pour les 100 km) et une dames (40 km)!

-          Le NOSE pour la 3ieme fois (2010 et 2017)

-          Un combiné Guyancourt/Avon/Melun/Montigny pour la 2ieme fois (2017)

 

 

Les résultats de nos Français:

 

La TIOMILA 2018 (l'un des deux plus grand relais de CO avec la course finlandaise Jukola) a vu plusieurs Français faire de bons résultats:

 

Lucas BASSET et Vincent COUPAT (voir photo) terminent sur la seconde marche du podium, avec leur club de OK Linné (Suède).

Frédéric TRANCHAND, qui courrait sous les couleurs du club finnois de Paimion Rast, finit 7ème.

Arnaud PERRIN, quant à lui, finit à la 17ème place avec son club de OK Denseln (Suède) au côté de Mathieu PERRIN.


Chez les femmes
, Delphine POIROT finit 7ème et Isia BASSET termine à la 10ème place avec son club suédois de l'IFK Goteborg (équipe 2)️.

   
« »